lundi 19 novembre 2018
LUTTE CONTRE LA CORRUPTION EN AFRIQUE : LA BAD ET L’OCDE LANCENT UN GUIDE DE CONTROLE.

LUTTE CONTRE LA CORRUPTION EN AFRIQUE : LA BAD ET L’OCDE LANCENT UN GUIDE DE CONTROLE.

 

La maîtrise de la corruption fait partie intégrante des actions prioritaires de tous les partenaires au développement dont l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et la Banque Africaine de Développement (BAD) qui ne cessent d’innover afin de créer des conditions saines capables de séduire les investisseurs étrangers.

Les deux institutions ont lancé en fin du mois passé un «Guide de conformité et de lutte contre la corruption pour les entreprises africaines».

A en croire leurs études, plusieurs entreprises africaines n’ont pas encore mis en place des mécanismes de contrôle internes de conformité pour prévenir la corruption dans leurs transactions commerciales.

Ainsi, cet outil «puissant, pratique et concis»  aidera les entreprises du continent de toute taille, à mettre en place des mesures de contrôles adéquates et d’améliorer la qualité de leurs politiques de lutte contre la corruption.

De façon détaillée, le guide explique les différentes étapes permettant aux entreprises africaines de suivre leur progrès dans les domaines relatifs à la sensibilisation des employés à la loi, de développer une politique de lutte contre la corruption et de soutenir la mise en œuvre de cette politique.

Pour le président de la BAD, Akinwumi Adesina, ce guide se veut un instrument en faveur de l’intégrité dans la conduite des affaires et de la lutte contre la corruption en Afrique.

«La transparence et la responsabilité constituent le socle de la bonne gouvernance économique, qui est elle-même le fondement d’une véritable transformation économique», a-t ’-il déclaré avant de laisser entendre vers la fin que «C’est le devoir de tous les acteurs du continent, tant publics que privés de rompre la chaîne de la corruption»

«Les entreprises peuvent faire barrage à la corruption, un crime corrosif qui érode la force de nos économies et la confiance des citoyens dans nos institutions publiques et privées», a indiqué, le secrétaire général de l’OCDE, Angel Gurría, dans le préambule du Guide.

«En travaillant ensemble pour favoriser la transparence, le respect et la responsabilité, nous pouvons lutter contre la corruption et promouvoir des économies plus fortes, plus saines et plus justes sur le continent africain», a-t-il renchéri.

Rappelons juste pour la Maîtrise de la corruption selon la récente publication Wordwide Governancde Indicator, le Togo a obtenu 25,96 (2015) contre 16,83 (2014), soit une progression de plus de 50%, un résultat non atteint depuis 2002.

Cette progression n’est que la résultante d’autres rapports publiés par d’autres institutions crédibles qui placent le pays parmi les pays réformateurs de référence en matière de bonne gouvernance.

 

000

A propos de l'auteur

MCR - Millenium Challege Reform

Le Millenium Challenge Reforms (MCR) Est L’appellation Du Processus Enclenche Par Le Chef De L’etat, Devant Aboutir A L’éligibilité Du Togo Au Millenium Challenge Account (MCA). C’est L’outils De Communication Du Processus Jusqu’à L’admission Du Togo Au MCC.

Connectez-vous pour commenter

 

       

 PARTENAIRES DE LA CELLULES MCA-TOGO

A propos de MCR Togo

MCR - Millenium Challege Reform

Le Millenium Challenge Reforms (MCR) Est L’appellation du Processus enclenché  par Le Chef de l’etat, devant aboutir à l’éligibilité du Togo Au Millenium Challenge Account (MCA). C’est l’outils de Communication du Processus jusqu’à l’admission du Togo Au MCC.