jeudi 18 août 2022
TÉLÉCOMMUNICATIONS : LA CEDEAO VEUT UN MARCHÉ COMMUN POUR SES ÉTATS MEMBRES.

TÉLÉCOMMUNICATIONS : LA CEDEAO VEUT UN MARCHÉ COMMUN POUR SES ÉTATS MEMBRES.

Une réunion de validation des projets de rapports finaux, de l’étude sur l’itinérance dans la CEDEAO ainsi que de l’étude des liaisons manquantes et le partage d’infrastructures a démarré  ce  lundi à Lomé.

Cette rencontre du Ministère des Postes et de l’Economie Numérique vise  à interconnecter les Etats de même qu’à mettre en place et maintenir un réseau panafricain de télécommunications en Afrique de l’Ouest.

In fine la réunion permettra de coordonner les actions des pays de la zone Ouest-africaine pour établir un marché commun des télécommunications supprimant les obstacles entravant la libre circulation des personnes, des biens, des services et des capitaux.

Pour y arriver, deux études relatives à l’itinérance dans la CEDEAO ainsi qu’aux liaisons manquantes et le partage d’infrastructures ont été réalisées pour définir des recommandations en la matière.

 « Sans préjugé des résultats de vos travaux, je reste convaincue que les échanges qui auront lieu durant ces deux jours permettront de mieux appréhender les stratégies adoptées pour nous mettre au niveau de ces bonnes pratiques. Je vous souhaite des débats constructifs et fructueux afin de jeter les bases du développement d’une vraie économie numérique intégrée dans la région de la CEDEAO » a exhorté Mme Cina Laswon Ministre des Postes et de l’Economie Numérique à l’ouverture des travaux.

La CEDEAO, faut-il le rappeler, œuvre sur deux axes principaux : l’harmonisation des politiques et du cadre réglementaire en matière de TIC ainsi que le développement des infrastructures à large bande.

Le Togo, dans le cadre de la mise en commun du marché unique des TIC de la CEDEAO, a bénéficié de nombreuses réalisations au rang desquelles l'arrivée de câbles sous-marins avec la construction d’un point d’atterrissement assurant l’accès à l’internet très haut débit.

On peut également faire référence à la mise en place d’un opérateur d'infrastructures à large bande, et depuis le 31 mars 2017, la suppression des frais d’itinérance dans sept (7) Etats de la CEDEAO (l’initiative « free roaming ») à savoir le Sénégal, le Burkina Faso, la Guinée, le Mali, le Togo et bientôt le Sierra Leone et la Côte d’Ivoire.

 

 

000

A propos de l'auteur

Connectez-vous pour commenter

A propos de MCR Togo

MCR - Millenium Challege Reform

Le Millenium Challenge Reforms (MCR) Est L’appellation du Processus enclenché  par Le Chef de l’etat, devant aboutir à l’éligibilité du Togo Au Millenium Challenge Account (MCA). C’est l’outils de Communication du Processus jusqu’à l’admission du Togo Au MCC.