lundi 16 décembre 2019
Raouf MAMA

Raouf MAMA

Après avoir été annoncé et préparé pendant plusieurs mois par les autorités togolaises et européennes, le Forum Togo-UE des 13 et 14 juin 2019 a finalement tenu toutes ses promesses, à la grande satisfaction du Millenium Challenge Account (MCA).

Les retombées positives de ce premier rendez-vous d’affaires du genre sont nombreuses.

1,3 milliard d'euros soit 852 milliards FCFA de promesses fermes d'investissement obtenues de la part des investisseurs européens, plus de 1 250 participants dont 400 venus du Vieux continent, 200 hauts cadres et 94 conférenciers de haut niveau.

Le forum a réuni d’éminentes personnalités à l’instar d’Aliko Dangote, Dominique Strauss-Kahn, Lionel Zinsou ou encore Mario Pezzini, le tout suivi de près par les plus hautes autorités togolaises.  

A cela s’ajoutent des séances de réseautage B2B, des échanges entre opérateurs économiques de divers horizons, des prises de contacts.   

Le MCA justifie également ces félicitations au Comité par cet impact remarquable surtout au niveau l’amélioration et de la nette remise à niveau des relations entre le Togo et l'Union européenne. « Plus qu'une simple rencontre d'affaires, le FETUE a marqué à notre avis un renouveau dans les relations entre le Togo et l'Union européenne » déclarera à ce titre le Chargé d’affaires de la délégation de l’UE, Bruno HANSES.

Ce dernier d’ailleurs également réaffirmé la volonté de l’UE d’accompagner le Togo dans sa marche vers le progrès.

En ce jour du 27 avril 2019, la Cellule Millenium Challenge Account - TOGO vous souhaite une bonne fête de l'indépendance.
#mca

A l’instar de celui du dédoublement de la Nationale N°1, ce projet se loge dans l’axe 1 du Plan national de développement qui ambitionne de faire du Togo un hub logistique d’excellence et un centre d’affaires de premier ordre.

Estimée à 50 millions $, l’infrastructure qui sera implantée sur une superficie de 100 ha dans les Savanes, sera dotée d’installations douanières pour les marchandises du Burkina Faso, du Ghana et du Niger, d’entrepôts pour la déconteneurisation et la distribution de fret, d’un guichet unique et de bureaux pour l’aménagement des procédures et organisations logistiques. Il est également prévu la mise en place d’installations et d’équipements modernes pour le transfert de cargo entre camions.

Le port sec permettra ainsi de conteneuriser et de renforcer le corridor de transport entre le Port de Lomé et la ville située à l’extrême-nord du Togo.

Sa réalisation est prévue en mode partenariat public-privé et les opportunités d’investissement seront exposées et discutées lors du Forum économique Togo-UE qui se tiendra à Lomé du 13 au 14 juin prochain.

Près de 400 participants dont 300 investisseurs européens y sont attendus

source: Portail Officiel République Togolaise

Signature du financement de 35 millions de dollars par la Présidente par intérime du MCC Cynthia HUGER et le Ministre de l'Economie et des Finances Sani YAYA dans le cadre du THRESHOLD (programme seuil) pour le Togo.
#Mpen #UsAmbassyTogo #PrimatureTogo #Mca #AccordDeDonDuProgrammeSeuil

"Nous avons toutes les raisons d’être fier"
C’est par ces mots qu’exprimait Cynthia HUGER sa satisfaction, ce 14 fevrier 2019, face au travail abattu par l’état Togolais en général et la Cellule Millénnium Challenge Account (MCA-Togo) cordonné sous le leadership du Ministre-conseillé Stanislas BABA.
Destiné au renforcement des efforts en matière de réformes politiques et institutionnelles, le PROGRAMME SEUIL constitue le plus petit programme de subvention du MCC, mais une contribution importante à l’amélioration des conditions de vie des populations togolaises.
La signature de ce programme seuil, ouvre la voie à un don de 35 millions de dollars US destinés essentiellement à la promotion et à l’accès des TIC par tous ainsi que la réforme du droit foncier.
La voie est désormais balisée pour l’éligibilité du Togo aux COMPACT prochaines étapes.
"Comme vous le savez déjà, les résultats comptent et le Togo dispose déjà des compétences nécessaires: nous le feront ensemble " dixit Cynthia HUGER.
"Cette signature n’est qu’une victoire d’étape vers des objectifs plus importants et nous mettons en œuvre toutes les ressources pour y parvenir" a rappelé le ministre conseillé Stanislas BABA qui par ces mots attribue ce mérite à toute la classe politique ainsi qu’à l’équipe du MCA Togo.
Depuis sa création en 2015, le MCC et veille à la réalisation des réformes et à l’enracinement de la démocratie. Comme l’a rappelé le premier ministre lors de son allocution, le Togo fait office de bon élève avec un niveau de réalisation de 14 indicateurs sur les 20 ; ces réformes sont inscrites dans la logique du vaste programme de réformes constitutionnelles et institutionnelle amorcée par le gouvernement Togolais, sous l’initiative du président de la république son Excellence Faure Essosimna Gnassingbé.

#Mpen #UsAmbassyTogo #PrimatureTogo #Mca#AccordDeDonDuProgrammeSeuil


 Obtenir la carte des score TOGO 2019

Le  Millenium Challenge Corporation (MCC) a rendu public le 05 novembre 2018, au titre de l’année fiscale 2019, l’évaluation annuelle des performances des pays participant au processus compétitif de sélection à ses différents programmes d’investissements en faveur du développement.

De la lecture de la carte des scores 2019, FY19_Togo.pdf, il ressort que notre pays a validé  quatorze (14) indicateurs,  soit deux (02) indicateurs de plus que l’année dernière et neuf (09) indicateurs depuis la création de la Cellule MCA il y a cinq (05) ans.

Par rapport à la carte des scores 2018, les progrès nouveaux concernent la validation des indicateurs relatifs aux dépenses dans la santé et à la politique commerciale.

Les indicateurs validés par le Togo se présente comme suit dans chaque catégorie :

Bonne gouvernance : Maitrise de la corruption, Liberté d’information, Droits politiques, Libertés civiles, L’Etat de droit

Investissement dans le capital humain : Dépenses dans la santé, Dépenses dans l’éducation primaire,Taux de couverture vaccinale,Taux d’achèvement des filles au cycle primaire,Protection des ressources naturelles

Liberté économique : Inflation, Qualité de la réglementation, Politique Commerciale, Genre dans l’économie

Il résulte de ce tableau que le Togo a satisfait pour la troisième année consécutive,  les trois critères d’éligibilité  au programme Compact  à savoir : la  validation de l’indicateur « maitrise de la corruption », la validation des indicateurs de droits démocratiques (droits politiques et libertés civiles) et  la validation de la majorité des vingt (20) indicateurs avec au moins un indicateur au vert  dans chaque catégorie ;

Cette bonne performance du pays, malgré les soubresauts liés au contexte politique,  est l’affirmation claire  d’une  volonté politique au plus haut niveau,  portée par le Chef de l’Etat et dont le leadership a permis d’opérer d’importantes réformes dans les secteurs stratégiques tels que (i) les infrastructures économiques, (ii) la lutte contre la corruption, (iii) les libertés publiques, (iv) les libertés politiques, (v) l’amélioration de l’environnement des affaires, et (vi) la modernisation de la justice.  

La Cellule reste fortement engagée à poursuivre cette dynamique en vue de relever les défis tels que le renforcement de la gouvernance politique et  économique notamment la lutte contre la corruption, l’accès au foncier, l’accès au crédit et les droits démocratiques. Elle saisit à cet effet, l’occasion pour renouveler sa profonde gratitude au Chef de l’Etat et au gouvernement, aux partenaires techniques et financiers, aux comités  sectoriels, à la société civile togolaise, au secteur privé et aux acteurs des médias pour leur engagement et leur contribution aux performances sans cesse améliorées depuis la création du MCC en 2004.

 En rappel, le Togo a connu une performance à la hausse sur les indicateurs ces cinq (05) dernières années :

  • 2014 : 5 indicateurs sur 20
  • 2015 : 7 indicateurs sur 20
  • 2016 : 10 indicateurs sur 20
  • 2017 : 12 indicateurs sur 20
  • 2018 : 12 indicateurs sur 20
  • 2019 : 14 indicateurs sur 20

Obtenir la carte des score TOGO 2019

En marge des travaux du Conseil d’Administration tenu le 28 septembre 2017, l’administration du  Millennium Challenge Corporation (MCC) a informé le Conseil de l’évolution du processus de formulation du programme Threshold du Togo.
Selon le communiqué rendu public sur le site de l’institution, www.mcc.gov « le Conseil a exprimé son soutien aux réformes ambitieuses auxquelles le gouvernement du Togo s'est engagé dans le cadre de l'assistance du MCC dans les domaines d'importance cruciale en matière de technologie de l'information et de la communication (TIC) et du régime foncier. »
 Les événements récents au Togo, poursuit la même source, soulignent l'importance de ces réformes pour que le pays continue son chemin vers une société plus ouverte et inclusive avec une économie axée sur le marché et portée par le secteur privé...
Dans les prochaines semaines, l’institution procédera aux négociations (notamment le cadre juridique) visant à finaliser l'accord de subvention du programme de seuil avec le Gouvernement du Togo en vue de son approbation par le Conseil … souligne le communiqué final.


Le programme de 35 millions de dollars vise à atteindre deux objectifs: d'abord, améliorer l'accès à tous les services de technologie de l'information et de la communication à tous les Togolais et deuxièmement, augmenter l'accès aux terres formalisées en légitimant les droits fonciers coutumiers et en élargissant l'accès inclusif à la terre.


Le Togo a été sélectionné par le conseil d'administration de MCC comme éligible à l'élaboration d'un programme de seuil en décembre 2015 suite à la validation de 10 indicateurs.
Par ailleurs, les récentes publications sur les indicateurs de la gouvernance (Worlwide Governance Indicators) de la Banque Mondiale,  marquée par une amélioration de quatre indicateurs (Etat de droit, la maitrise de la corruption, la redevabilité et l’efficacité de l’action gouvernementale) sur les six, confirment l’engagement des autorités à renforcer la gouvernance démocratique et l’ambition du pays à l’éligibilité au programme Compact..
Pour ce faire, il s’avère important, dans notre vision commune de faire du Togo une destination privilégiée  pour les investisseurs, de préserver ces acquis.

Pour plus d’informations : www.mcc.gov

 La cellule MCA-Togo en collaboration avec l'OTM (Observatoire Togolais des Média) a organisé une séance d’information et de formation à l’endroit des patrons de presses ;
environ 70 personnes (patrons de presses et journalistes) ont assisté à cet échange ce lundi 28 août 2017 à la salle des réunions du complexe Guest House ERICANAH à LOME.
En effet, depuis 2016, le Togo est élu au programme Threshold du MCC après avoir validé 12 indicateurs sur 20 dont celui de la corruption, mais aussi au-moins un indicateur dans chacun des trois secteurs de développement à savoir, la bonne gouvernance, l'investissement dans le capital humain et la liberté économique. La Cellule MCA-TOGO a laissé entendre que l'objectif reste l'éligibilité du Togo au programme compact et qu'il faudrait pour cela doubler les efforts de réforme ainsi qu'un suivi constant des indicateurs déjà validés.
 Pour y arriver, la contribution de la presse s’avère indispensable. Cette rencontre d'échange est à point nommé pour outiller les patrons de presse et journalistes à maîtriser le concept du programme MCC afin qu’ils apportent leurs contributions de manière objective à l’éligibilité du Togo au COMPACT.
Les travaux ont été ouverts par le ministre en charge de la communication, Guy Madje Lorenzo en présence du président de l’Observatoire togolais des médias (OTM), Aimé EKPE, du Coordonnateur national de la Cellule MCA-Togo, Stanislas Baba et de Madame Sandra Johnson, secrétaire d'Etat conseillère du PR pour le climat des affaires.
    « Cette rencontre de formation devait aider ces responsables de médias à comprendre le processus qui a conduit le Togo à atteindre son score actuel lui permettant d’être élu au Threshold », a déclaré le ministre Lorenzo.
Le coordonnateur de la cellule MCA-Togo, Mr Stanislas baba a annoncé que l’accord pour le Threshold sera signé entre le Togo et les Etats-Unis d’ici la fin de l’année 2017, pour être mis à exécution dès début 2018.
Lors des travaux, quatre communications ont été faites sur des thèmes tels que : « la présentation du MCC, MCA, critères d’éligibilité, indicateurs et carte de scores », « Approche stratégique de dialogue entre les acteurs, pour une garantie de la liberté de la presse au Togo », « Le suivi des indicateurs : priorisation, perspectives et actions impliquant les patrons de presse » et enfin « le point sur le processus de formulation du programme Threshold pour le Togo ».
Cet atelier organisé en collaboration avec l’OTM a été une réussite, selon Stanislas Baba qui estime que les patrons de presse sont désormais assez bien outillés pour accompagner le processus visant l’éligibilité du Togo au Programme Compact.


C’est autour du thème « Le rôle de la Diaspora en soutien au secteur privé » qu’opérateurs économiques togolais et membres de la Diaspora togolaise aux Etats-Unis d’Amérique  se sont retrouvés le 16 août  à la Chambre du Commerce d’industrie du Togo (CCIT) à Lomé.
Quelques jours après le forum AGOA de Lomé avec  ses bonnes nouvelles, la rencontre a été une occasion pour les organisateurs et les participants de réfléchir sur les contours d’un partenariat actif entre la diaspora et le secteur privé en vue de tirer un meilleur profit de l’AGOA pour le développement du secteur privé au Togo.
Concrètement, il s’est agi de mobiliser les potentialités de la diaspora pour un meilleur accroissement des exportations du Togo vers les Etats-Unis ; ceci permettra de créer les conditions pour un meilleur impact de la Diaspora sur le développement économique, la création d’emploi et le bien-être social dans notre pays.
«Nous allons créer les conditions pour un meilleur impact de la diaspora sur le développement économique, la création d’emploi et le bien-être social dans notre pays. Nous avons des acteurs nationaux, le secteur privé, les ambassades, la diaspora. Nous devons mobiliser tout le monde pour aller très vite en profitant des sept ans et demi restant pour cette loi.
La diaspora doit aider à mieux tisser des relations avec les Américains, à comprendre le marché américain, les certifications parmi lesquelles la certification du commerce équitable, partager les meilleures pratiques pour mieux vendre aux Etats-Unis », a déclaré Dédé Ekoué.
« L’Ambassade du Togo aux USA a une conseillère économique qui facilitera les échanges entre les opérateurs économiques togolais et américains. Avec la Chambre du Commerce et de l’Industrie du Togo, nous allons sélectionner un échantillon de produits « Made in Togo » afin d’organiser périodiquement des rencontres festives de présentation du génie créateur Togolais. Naturellement, ce sera des produits éligibles à la loi AGOA » tels étaient les propos de l’Ambassadeur du Togo aux USA Frédéric Hégbé le août dernier en clôture du forum AGAO tenu à Lomé.
Tout comme l’Ambassadeur des USA au Togo David Gilmour et celui du Togo aux Etats-Unis Frédéric Hégbé, des acteurs du secteur privé (CCIT, Patronat), des représentants de grandes entreprises et de l’administration publique (commerce, affaires étrangères, industrie, agriculture), de jeunes entrepreneurs et la société civile ont participé à l’atelier.

Les technologies de l’information et de la communication (TIC) et le secteur agricole, y compris le foncier ont été identifiées comme contraintes à la croissance économique et à l’investissement privé pour la formulation du programme Threshold.
Mercredi en conférence de presse, Mme Grace Morgan, Directrice du programme Threshold pour le Togo s’est réjouie que les deux secteurs aient été choisis pour améliorer la compétitivité du Togo et obtenir plus d’investissement pour soutenir la croissance et la création des emplois pour les jeunes du Togo.
Déjà elle annonce courant mois de septembre, le vote du programme Treshold du Togo par le Conseil d’administration du MCC.
Le programme Treshold, déclare Mme Morgan doit aboutir à la baisse des prix et à l’amélioration des services TIC proposés aux populations togolaises, l’élargissement des services TIC aux populations dans les milieux ruraux.
Elle voit en l’adoption du Code foncier, une étape très importante dans l’amélioration de la productivité agricole et la sécurisation des terres pour chaque togolais.
Pour le Coordonnateur National de la Cellule MCA-Togo, Stanislas BABA, l’économie togolaise est une économie essentiellement agricole. Et la réforme du foncier facilitera et sécurisera l’accès à la terre pour les producteurs et à tous les citoyens.
Aussi, les TIC sont aujourd’hui un facteur important de croissance et le gouvernement togolais a choisi de s’attaquer à ces deux secteurs afin de booster la croissance au Togo.
« Le choix de ces deux secteurs est un choix togolais »a-t ’il rappelé.
Rappelons que sur l’échéance du processus du Programme Threshold pour le Togo, M. Mahmoud BAH avait déclaré en juin: « Nous sommes à la fin de la 3e étape qui est le développement des projets spécifiques au Programme Seuil. Nous enclenchons la 4e, étape finale qui consiste maintenant à négocier et à définir les exigences de ce programme, les conditions préalables ; à développer un budget et à mettre en place une structure de mise en œuvre. Nous sommes, disons, dans les derniers cents mètres ; nous espérons clôturer d’ici la fin de l’année fiscale qui est pour nous septembre 2017. Et donc nous voyons un programme finalisé d’ici le mois d’octobre 2017 ».
.

Page 1 sur 4

A propos de MCR Togo

MCR - Millenium Challege Reform

Le Millenium Challenge Reforms (MCR) Est L’appellation du Processus enclenché  par Le Chef de l’etat, devant aboutir à l’éligibilité du Togo Au Millenium Challenge Account (MCA). C’est l’outils de Communication du Processus jusqu’à l’admission du Togo Au MCC.